Exercice de génétique mendélienne sur le monohybridisme :

Chez le renard, une fourrure noir argenté est due à l’allèle b, le roux à l’allèle B. Quelle est la proportion des différents génotypes et phénotypes obtenus dans les croisements suivants :

  1. Roux ⊗ Hétérozygote
  2. Hétérozygote ⊗ Noir argenté
  3. Roux ⊗ Noir argenté

Solution de l'exercice

  • Roux : B
  • Noir argenté : b

Croisement 1 :

Phénotypes : ♀ Roux pure ⊗ ♂ Roux hétérozygote

Génotypes : BB ⊗ Bb

  • Proportions génotypiques : ½ (BB) et ½ (Bb).
  • Proportions phénotypiques : 100 % [ B ] Roux.

Croisement 2 :

Phénotypes : ♀ Roux hétérozygote ⊗ ♂ Noir argenté (test cross)

Génotypes : Bb ⊗ bb

  • Proportions génotypiques : ½ (Bb) et ½ (bb).
  • Proportions phénotypiques : 50 % [ B ] Roux et 50 % [ b] Noir argenté.

Le croisement d’un hybride F1 (hétérozygote, qui provient du croisement de deux homozygotes pures) avec un homozygoterécessif (test cross) donne des individus dans les proportions suivantes :

  • ½ de phénotype dominant
  • ½ de phénotype récessif

Croisement 3 :

Phénotypes : ♀ Roux pur ⊗ ♂ Noir argenté

Génotypes : BB ⊗ bb

  • Proportions génotypiques : 100 % (Bb).
  • Proportions phénotypiques : 100 % Roux. (On obtient la génération F2).

Quand on croise deux lignées pures, et si leurs allèles sont portés par des autosomes, et qu’il y a dominance d’un allèle, alors :

  • Les hybrides F1 sont toujours semblables, et présentent le phénotype dominant. C’est ce qu’on appelle l’uniformité de la F1.
  • Les hybrides de la F1 croisés entre eux donnent la génération F2 dans les proportions suivantes :
  • ¾ de phénotype dominant
  • ¼ de phénotype récessif

Exemple :

Phénotypes : ♀ (F1) Roux hétérozygote ⊗ ♂ (F1) Roux hétérozygote

Génotypes : Bb ⊗ Bb

La génération F2 :

  • Proportions génotypiques : ¼ (BB), 2/4 (Bb) et ¼ (bb)
  • Proportions phénotypiques : 75 % [B] Roux et 25% [b] noir argenté.